THE EMIDY PROJECT

(English version)

ODYSSÉE D’UN ESCLAVE GUINÉEN DEVENU VIOLONISTE VIRTUOSE

tunde

Un portrait sensible et universel de la vie extraordinaire de Joseph Emidy.

Nouvelle création de Tunde Jegede (compositeur et multi – instrumentiste anglo-nigérien), THE EMIDY PROJECT conte la vie extraordinaire d’un violoniste métis et virtuose du XVIII siècle, Joseph Antonio Emidy, qui fut esclave, avant de devenir chef d’orchestre et compositeur.

Suivant le parcours d’Emidy, ces chroniques retracent un surprenant voyage à travers trois continents. L’ oeuvre développe le récit émouvant de celui qui a traversé les océans, les terres et les cultures en embrassant les mondes de la musique classique, africaine et sud-américaine, il y a plus de deux cents ans. Cette création compose une oeuvre multimédia dans laquelle dialoguent et s’enrichissent vidéo, danse, musique et texte.

Découvrez la musique d’Emidy sur 580b57fcd9996e24bc43c537

Artistes :

Tunde Jegede (Nigeria) – direction, kora, violoncelle, compositions

Diana Baroni (Argentine) – flute baroque, chant

Simon Drappier (France) – arpeggione

Rafael Guel (Mexique) – vihuela, percussions, chant

Lassina Touré (Cote d’Ivoire) – danseur

Sunara Begum (Bangladesh) – vidéo

Arthur Daygue (France) – son, lumières

Publicités

Emidy et l’esclavage

Premier compositeur de la Diaspora africaine, il fut esclave au Brésil, violoniste virtuose a l’opéra de Lisbonne ainsi que fondateur des premières sociétés Philharmoniques Orchestrales (UK).

Né en Guinée en 1775, il fut capturé par des commerçants portugais, pour être expédié au Brésil, et travailler dans les plantations de café.

Remarqué très jeune pour son talent de violoniste, il fut alors vendu à la Cour Portugaise pour travailler à l’Opéra de Lisbonne avant d’être enlevé par les marins britanniques pendant les guerres Napoléoniennes. Au cours des années suivantes, il traversa le monde, employé sur le navire du célèbre Amiral de Nombril, le capitaine Pellow, avant d’être libéré à Falmouth en 1799.

Il s’installe alors dans les Cornouailles (Angleterre) et gagne sa vie comme violoniste et enseignant, et compose en parallèle musique de chambre, concertos et symphonies (malheureusement disparus).

Il deviendra directeur de l’Orchestre de Truro, capitale des Cornouailles et une des figures musicales les plus remar- quables du début du XIX ème siècle. Père de cinq enfants, il meurt a Truro le 23 avril 1835 et constitue depuis un exemple pour les minorités et les jeunes générations désireuses d’émancipation et reconnaissance notamment à travers le programme «Hidden Routes» mis en place par Tunde Jegede à Cornwall.

Capture d_écran 2018-04-04 à 14.13.14

La création

C’est une histoire très contemporaine, soulignant nos propres problèmes, par une mise en scène vivante et ouverte à tous.

Ce projet est construit autour de la vie extraordinaire de Joseph Antonio Emidy, figure fascinante du XVIIIème siècle, esclave d’origine guinéen, violoniste virtuose, qui a traversé l’Atlantique et vécu sur trois continents : l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Europe.

 

Capture d_écran 2018-04-04 à 14.17.56

À travers un livret écrit par Tunde Jegede qui raconte l’histoire de ce personnage, en reprenant les traces des voyages et les carnets que lui-même a laissé lors de la toute dernière période de sa vie, dans les Cornouailles (Royaume-Uni), The Emidy Project dresse un tableau de la confrontation des mondes et des cultures, de l’esclavage et du racisme, à travers la danse, la vidéo et les musiques tant « savantes » que traditionnelles. Tout au long de la création, les danseurs Lassina Touré sur scène et Ishimwa Muhimanyi dans le film interprètent le personnage de Emidy. Ce jeune artiste au parcours bouleversant, donnera à la prestation une dimension théâtrale et narrative.

À travers un subtil jeu d’ombres et de lumières, jouant avec le texte et incarnant la voix du narrateur, Ishimwa et Lassina ont fait naître des chorégraphies émouvantes et captivantes, en interaction avec les musiciens.

Capture d_écran 2017-10-19 à 12.39.21VISIONNEZ LA VIDÉO-TEASING

 

La danse, le film et la musique éclairent le monde sensoriel de Emidy, en soulignant l’aspect émotionnel de son expérience.

Le film soutenant la création a été réalisé par Sunara Begum, réalisatrice anglo-indienne. Certaines scènes de la vie de Joseph Emidy ont été réinterpretées par Ishimwa dans ce court-métrage. Ces projections apparaissent comme un fil rouge, et sont des intermèdes narratifs qui viennent dialoguer avec les performances sur scène.

La musique est quant à elle construite autour de pièces de tradition orale, de manuscrits anciens de la cour Portugaise et du Brésil, ainsi que des compositions de Tunde Jegede.

Chant, cordes, kora, vihuela, arpeggione, percussions, traverso, contrebasse… dessinent l’univers sonore de The Emidy Project.

mg_3284.jpg

«Envouté est bien l’adjectif adequat à l’état des personnes qui ont suivi hier soir Joseph Antonio Emidy, cet esclave guinéen devenu violoniste et compositeur renommé du début du XIXè siècle. Une musique traditionnelle, retraçant l’histoire et les péripéties de l’odyssée d’Émidy, soutenue par la chorégraphie du danseur ivoirien Lassina Touré, impressionnant de vivacité et de réalisme. Du grand spectacle. » Journal de Saône et Loire

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Capture d_écran 2018-04-04 à 14.13.14

Contactez-nous

Si vous souhaitez DEVENIR MÉCÈNE de ce projet mêlant les arts, les cultures et les histoires du monde, autour des thèmes de l’esclavage, du courage et du pouvoir de la musique,

Si vous souhaitez DÉCOUVRIR et PROGRAMMER le spectacle The Emidy Project,

Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations, contenus et actualités au sujet de The Emidy Project,

Contactez…

 

MAXIME BOYER

CHARGÉ DE MÉCÉNAT ET RELATIONS PRESSE

boyer.mv@gmail.com | 06 27 71 92 85

 

DIANA BARONI

ARTISTE

diana@dianabaroni.com | 06 95 50 71 71

 

 

PARTENAIRES

logonewsletter